Présentation

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Liens

Vendredi 30 septembre 2011 5 30 /09 /Sep /2011 14:39

 



Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 5 septembre 2011 1 05 /09 /Sep /2011 16:29
Jeudi 29 septembre 2011 : "L'épée n'a jamais émoussé la plume, ni la plume l'épée."

Rencontre littéraire autour de Bruno Favrit (essayiste) et Philippe Vardon (responsable identitaire) au théâtre municipal d'Orange (Vaucluse).


Bruno Favrit : "Vitalisme et vitalité"

Philippe Vardon : "Eléments pour une contre-culture identitaire"

Discussion - dédicace - Apéritif.

Paf : 5 €
Renseignements : loufaro@gmail.com
fly.jpg
Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 mars 2011 4 03 /03 /Mars /2011 11:58

viu1299148270m.gif

Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 novembre 2010 2 30 /11 /Nov /2010 15:45

«J’avoue que j’ai de la peine à croire que tout ce sombre cauchemar, le cauchemar de toute une vie, va bientôt prendre fin, pour être remplacé par son contraire, que la vertigineuse puissance du retour à l’être vienne à s’installer à la place de ces ténèbres mornes et déshonorantes que j’ai jusqu’à présent connues comme étant ma propre vie.»http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/11/parvulesco2.png
Jean Parvulesco a été happé par la "vertigineuse puissance du retour à l'être " qu'il prophétisait sûrement avec une certaine délectation...

Ne précisons pas la date de cette disparition... déjà noyée dans l'éternité... Le voici donc devenu immortel ! Dans "A bout de souffle"  de JL Godard, sur la terrasse de l'aéroport du Bourget, (à l'époque accessible...) sous les traits de JP Melville, ne confiait-il pas à une journaliste son ambition de vie ? "Devenir immortel et mourir !" Lui qui vivait dans la pauvreté, mais dans les parages de l'immortalité, le voici, parmi les immortels. Ceux qui nous aident à vivre.

Michel Marmin (qui fut son ami, et qui nous confia, un jour, une missive pour lui, à poster... Quelque pli secret pour une conspiration ?) nous éclairait sur la vision politique de cet écrivain singulier. (1) :

"Pour Jean Parvulesco, et c’est là le ressort principal de ses romans, l’avènement de l’être passera par le  rétablissement de l’empire, mais élargi à tout l’ensemble continental euro-asiatique, selon un axe central formé par Paris, Berlin et Moscou. Ce concept axial, dont le général de Gaulle avait eu l’intuition révolutionnaire dès 1949, qu’Henri de Grossouvre développera dans son essai Paris Berlin Moscou (2002) et à laquelle l’opposition de la France, de l’Allemagne et de la Russie à l’invasion de l’Irak offrira une ébauche de réalisation en 2003, il en avait le premier donné une formulation doctrinale précise dans un article, paru le 25 septembre 1980, dans Jeune Nation.

Une idée dont on trouvera l’approfondissement dans la plupart de ses essais théoriques, et plus particulièrement dans les Fondements géopolitiques du grand gaullisme (1995) et dans Vladimir Poutine et l’Eurasie (2005). Ce dernier ouvrage, précisons-le, a fait l’objet d’une édition russe et figure en très bonne place dans la bibliothèque du Kremlin.
C’est le vaisseau qui conduira à la paix de l’être enfin advenue sous l’éternel, intemporel et universel imperium de Marie, à qui Jean Parvulesco voue un culte personnel et expérimental que signale plus précisément son extraordinaire Rapport secret à la nonciature (1995), son livre le plus intime et le plus déchirant avec le Sentier perdu. Mais dans ses romans, Marie revêt de multiples apparences, archaïques et modernes tour à tour, et ses apparitions sont d’ailleurs toujours surprenantes, car elles peuvent se manifester aussi bien sous les espèces d’une reine de France décapitée que d’une fille perdue… Cette multiplication iconique procède d’un marialisme tantrique qui ne manquera évidemment pas de faire sourciller plus d’un théologien."

David Mata (analysant "les Mystères de la villa Atlantis" ) soulevait un autre pan du Mystère Parvulesco, (2) :

"Hanté par l'éternel féminin, ce dernier (il s'agit du héros du roman,...) s'interroge : Guenièvre, Isis; et même Marie-Antoinette, et même Dorothée ne sont -elles pas, sous des noms divers, une seule et même hiérophanie ? Que Jean Parvulesco se réfère à Jünger, Evola, Gustav Meyrenck, Abellio, qu'il cite le Lancelot de Bresson, on n'en est pas davantage surpris. Ne sont-ils pas les siens ? N'a-t-il pas tout à fait sa place auprès de ces guetteurs de l'invisible, préoccupé par le déclin, par l'oubli grégaire de l'Etre ?
Après un cours de Heidegger, écrit Lévinas, on sortait anéanti. Refermant les Mystères de la villa Atlantis, c'est mêlé à la joie, un sentiment voisin qui m'habitait. … Et il n'eût pas déçu Ezra Pound qui voulait qu'un livre fût une boule de lumière dans les mains.

Hugues Rondeau
(3) :

"Parvulesco est un rebelle, et des plus redoutables car de ceux qui savent. Il s'est plu, à citer dans la servante portugaise, cette prophétie de Mélanie, voyante de la Salette, «  les temps sont prêts, l'abîme s'ouvre". La vocation de notre société réside justement en cette perception diaphane des années décisives et notre combat aura trouvé sa victoire en faisant de Jean Parvulesco le bréviaire nouveau de futures barricades.

(1) "Jean Parvulesco et l'empire de l'être" in Spectacle du monde 2/2008

(2) "Une boule de lumière dans les mains."  in Actes, Eté 2743. (Bulletin de la société Jean Parvulesco.)

(3) "En larmes d'insoumission"  in Actes, ( idem )

Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 23 novembre 2010 2 23 /11 /Nov /2010 09:10




Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 24 septembre 2010 5 24 /09 /Sep /2010 10:25

La nature d'une civilisation, c'est ce qui s'agrège autour d'une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera. C'est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l'islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l'origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n'ont trouvé la réponse. De même aujourd'hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l'islam. En théorie, la solution paraît d'ailleurs extrêmement difficile.. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l'aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d'État. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s'établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis " musulmane ", je pense moins aux structures religieuses qu'aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu'en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l'islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard! Les "misérables" ont d'ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l'intérieur d'une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d'eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l'avenir de leur race. L'Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c'est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d'en retarder l'évolution.

André Malraux, le 3 juin 1956.

Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 24 septembre 2010 5 24 /09 /Sep /2010 10:20

 

Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 31 août 2010 2 31 /08 /Août /2010 09:42

 



Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 31 août 2010 2 31 /08 /Août /2010 09:34

http://www.avatareditions.com/cms/wp-content/uploads/hl_croatie_pays_defaut.jpg

Dans son livre  La Croatie : un pays par défaut ?, Tomislav Sunic décrit le phénomène de la «soudaineté» et du «hasard» dans la notion du politique chez les peuples dépourvus d’États stables. En s’appuyant sur de nombreux ouvrages et en citant les écrivains allemands, français, croates et américains, il s’intéresse plus particulièrement au cas de la Croatie avant d’élargir sa réflexion et de passer en revue les «fausses identités» qui interviennent dans la construction des nationalismes européens. Ce livre important présente les identités nationales par «défaut» ou par «procuration». Les victimologies et les hagiographies communistes, véhiculées par une certaine gauche occidentale et les médias hyperréels, ont été volens nolens à l’origine de l’exacerbation du conflit en ex-Yougoslavie — comme elles le seront peut être demain dans l’Union Européenne. L’ouvrage traite également du glissement sémantique des vocables à la mode, tels que «fascisme», «antifascisme», «racisme», etc., et présente au lecteur la face cachée d’une forme de posmodernité mimée à outrance par les Européens de l’Est.

Préface par Jure (Georges) Vujic.

La Croatie : un pays par défaut ?
Prix : 26,00€.

Auteur : Tomislav Sunic,
Éditeur : Avatar Editions,
Date de Parution : 06/2010.

5sept.jpgTomislav Sunic était notre invité en septembre 2009.

Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 31 août 2010 2 31 /08 /Août /2010 09:27

 



Pour signer la pétition : www.histoire-avenir.fr




Par Lou Faro - Publié dans : Communication
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés